Montefiore à Liège – L’art de renforcer l’identité d’un site avec une architecture contemporaine

Un projet à la hauteur de l’enjeu: rendre le lustre d’antan en mettant à l’aide de l’architecture contemporaine.

Réhabilitation urbaine.

Ce défi d’architecture contemporaine trouve pour écrin le site de l’Institut Montefiore, lové dans le périmètre historique du centre-ville de Liège. Sa situation en fait un site d’exception, à la fois proche des commerces et lieux de détente, il jouxte également les zones de bureaux et de Culture du centre-ville. Cet ensemble bâti est constitué de différents bâtiments remarquables dont, entre autre, le bâtiment principal en U, de style éclectique, édifié en 1881, ainsi qu’un auditoire de style néo-classique daté de 1902, abritant un vaste amphithéâtre, copie conforme de celui de Faraday à Londres. Œuvre de l’architecte liégeois Emile Demany puis remanié par l’architecte Paul Jaspar, les bâtiments ont été occupés par l’Institut d’électrotechnique de l’Ecole des Mines de l’Université puis dans les années 1990 par l’Institut supérieur d’Architecture Lambert Lombard. L’ensemble s’articule sur une cour intérieure. Différents avis de classement préservent en tout ou en partie certains des bâtiments. Le site est à l’abandon depuis 2005 et s’est mué petit à petit en chancre urbain, malgré sa haute valeur historique et esthétique.

Notre projet vise une requalification en profondeur du site, devant servir de bras de levier afin de redynamiser la rue Saint Gilles, artère commerçante du quartier mais en perte de vitesse depuis quelques années. Notre étude de faisabilité porte sur un programme ambitieux, qui se déploie 11.000 m² de fonctions mixtes alliant commerces, horeca, bureaux, habitations. L’ensemble prend place sur un parking de 79 places. Notre crédo, partir du site pour concevoir avec respect mais aussi une vision claire de demain ce qu’est vivre en Ville. Nous occupons les sous-sols, directement accessible depuis le parking par des commerces de produits de bouches, et fonctions horeca, car les hautes caves voutées en briques de terre cuite se prêtent parfaitement à cette ambiance de convivialité. La lumière naturelle provient de généreuses cours-anglaises créées grâce à la démolition, en partie arrière, d’un bâtiment utilitaire dénué de valeur ajoutée. Cette démolition à l’échelle du bâti existant avoisinant, permettra pour le surplus de créer une respiration au niveau de la rue des Bénédictines. La partie droite du site, comporte un bâti plus récent sans réelle valeur, cette zone est démolie afin de recevoir de nouvelles constructions, ancrage du projet à la rue St Gilles, ce volume permet également l’intégration de la rampe de parking. Les constructions sont de type poutres/colonnes préfabriquées alliant rapidité d’exécution, solution économique, optimalisation des espaces plancher.

Chaque niveau est ceint d’un débordement de terrasse, tantôt accessible, tantôt jouant le rôle de protection solaire. L’ensemble de notre étude de faisabilité donne une image forte et  une architecture contemporaine, très sensuelle tout en courbes et contre-courbes. Les perspectives, lors du cheminement changent sans cesse engendrant une grande richesse dans l’expérience de l’utilisateur. Une émergence, correspondant aux profils du bâti du Boulevard d’Avroy, est créée afin de renforcer l’identité du projet dans le cadre de cette réhabilitation urbaine. Les ombres portées ont été soigneusement étudiées afin de n’engendrer aucune nuisance sur les parcelles jouxtant notre projet. Les bâtiments du fond de cours, remarquables, sont réaménagés. De nouveaux plateaux prennent place dans l’enveloppe du bâtiment. Ces niveaux sont accessibles via des coursives, en retrait des façades, animant un vaste atrium. Ces espaces sont dédiés à des bureaux et espaces de coworking. Les toitures et façades font l’objet d’une restauration complète sous l’égide de la Commission des Monuments et Sites. Notre volonté est de respecter la tradition et le caractère originel de l’existant grâce aux techniques de constructions les plus durables et de haute technologie. La beauté des lieux comme carte de visite pour développer un projet ambitieux mais économiquement viable de réhabilitation urbaine.

Suivez nos autres projets sur notre page LinkedIn ou Facebook.

  • Programme:

    Transformation lourde : Immeubles de bureaux - commerces - kots

  • Localisation:

    B - Liège

  • Surface:

    11.000 m²

  • Maître de l'Ouvrage:

    Denys S.A.

  • Phase:

    Etude de faisabilité

  • Montant indicatif du projet:

    18.000.000 €

  • Architecte:

    SIA.architects (Société Internationale d’Architecture S.A.)

  • En savoir plus sur ce projet